Les idées sur l’intuition

Le cerveau les idées sur l'intuition

Cerveau : 4 idées reçues sur l’intuition

Dans sciences et avenir

L’intuition est-elle féminine ? La première impression est-elle consciente ? Sciences et Avenir fait le point sur les idées reçues sur l’intuition.

1. La première impression est inconsciente

VRAI. Il ne faut que 100 millisecondes au cerveau pour évaluer ce qu’il pense d’un visage, la pensée analytique n’ayant donc pas le temps de l’influencer selon l’étude d’Alex Todorov, de l’université de Princeton (États- Unis). Il a présenté 66 visages à 200 personnes pendant des flashs de 100 millisecondes, 500 millisecondes ou 1 seconde. Les sujets devaient ensuite évaluer leur niveau de fiabilité, amabilité et compétence. Résultats : les notes ne varient guère quelle que soit la durée des flashs. En 100 ms l’opinion est déjà faite !

2. Elle est féminine

FAUX. Le psychologue Richard Wiseman, de l’université du Hertfordshire (Royaume-Uni), a présenté des photographies de visages souriants — sincères ou forcés — à 15.000 hommes et femmes qui devaient reconnaître les sourires authentiques. Les femmes ont réussi dans 71 % des cas contre 72 % chez les hommes !

3. Rien de plus analytique que les maths

FAUX. Ran Hassin, de l’université hébraïque de Jérusalem
(Israël), a exposé 300 étudiants à des images subliminales (trop rapides pour être conscientes) d’équations simples puis leur a demandé de lire tout haut des nombres qu’il leur présentait. Les étudiants lisent plus vite la bonne réponse à l’équation qu’ils ont vue inconsciemment. “L’intuition des maths” existe bien !

4. L’expression “avoir du flair” prouve que l’odorat joue un rôle

PEUT-ÊTRE. Intuition et odorat sont souvent reliés. Seule étude sur le sujet : des psychologues de l’université Rice (États-unis) ont fait renifler à 19 femmes la transpiration de 20 hommes, en état d’excitation sexuelle ou non, alors que l’activité de leur cerveau était enregistrée en IRMf. Résultat : sans qu’elles en soient conscientes, seule la sueur “sexuelle” a activé chez elles des zones cérébrales de la reconnaissance des émotions dans l’hémisphère droit. Insuffisant cependant pour conclure à une communication inter-humaine par l’intermédiaire des signaux chimiques subconscients.

 

Publié dans Intuition | Marqué avec | Commentaires fermés sur Les idées sur l’intuition

La médium Allisson Dubois

Allisson Dubois médium et profiler renommée

L’histoire vraie de la série Médium : Allisson Dubois

Dans histoires paranormales

La véritable Allison Dubois qui a inspiré la série Médium, personnage joué par Patricia Arquette, est née le 24 janvier 1972 à Phoenix en Arizona (USA).

Son histoire commence à l’âge de 6 ans, lorsque son grand-père décédé, lui apparaît et lui demande de dire à sa mère que tout va bien, qu’il est toujours auprès d’elle, et qu’il ne souffre plus. Depuis, la médium communique avec les défunts, et reçoit d’eux des messages d’espoir et de réconfort, à destination de leurs proches.

Après avoir fait des études de droit et obtenu une licence de sciences politiques et d’Histoire à l’Université d’État d’Arizona, elle obtiendra un stage au bureau du procureur, où ses intuitions se révéleront très utiles. Elle collaborera avec la police et le FBI, mettant son don au service des forces de l’ordre, pour des affaires inexpliquées, devenant une profiler renommée.

Comment les morts se manifestent –ils ?

Elle décrit des voix intérieures, des apparitions :

 “Les esprits sont devant moi. Leurs bouches ne bougent pas, mais j’entends ce qu’ils disent”.

Parfois, comme dans la série, elle rêve d’une affaire :

   “J’ai des visions qui ressemblent à des mauvais films. Un jour, j’ai vu une femme mourir pendant mes courses au supermarché”.

Étrange, Improbable? L’université d’Arizona n’y croit pas vraiment et la soumet à de multiples tests pendant quatre ans. En définitif, l’université s’incline, Allison possède véritablement des dons hors du commun.

Pendant ce temps, la jeune femme collabore discrètement à plusieurs affaires. Toujours du côté des enquêteurs et jamais de la famille, à qui elle ne veut pas donner de faux espoirs. En 2002, elle se penche sur la disparition d’Elizabeth SMART, une adolescente de 15 ans enlevée prés de Salt Lake City.

“J’ai vite identifié un homme prénommé Brian et apparemment connu de la famille” assure Allison”.

“J’ai aussi vu Elizabeth au milieu d’arbres”.

La jeune femme est retrouvée vivante neuf mois plus tard dans une forêt. Son kidnappeur s’appelle Brian Mitchell et c’est un ancien employé de la famille Smart.

La télévision a fini par rattraper la jeune femme. Elle est d’abord contactée en 2000. ” Le Paramount ” voulait lancer une série intitulée “Les Oracles”.

   “On m’a demandé de tester mes dons sur des spectateurs dans le public et j’ai été retenue parmi 120 candidats”.

On lui propose alors une série basée sur sa vie, rien de moins :

J’ai hésité, j’ai rencontré Patricia Arquette et j’ai été rassurée. Elle est terre à terre. Nous nous sommes beaucoup parlé, appelé, et nous sommes rapidement devenues amies”.

Allison tient à cette complicité. Son prénom, ainsi que celui de son mari, Joe, ont étés conservés au tournage. Les prénoms des enfants ont étés changés, mais plusieurs anecdotes – notamment certains dons qu’ils commencent à manifester eux aussi sont vraies. Comme la plupart des ingrédients du scénario.

   “Plusieurs épisodes sont fondés sur des affaires réelles. Nous avons juste changé les noms des protagonistes pour ne pas blesser les familles”.

Elle assure que l’épisode où elle se débat entre sa belle-mère (en visite à la maison) et son beau-père (décédé) est véridique aussi.

   “Le père de mon mari vient souvent me dire qu’il regrette de ne pas avoir assez dit à sa femme combien il l’aimait”.

Tout comme la série, ses 3 filles auraient hérité de son don.

Publié dans Médiumnité | Commentaires fermés sur La médium Allisson Dubois